Vous êtes ici

Précédent
  • Accueil
  • Actualités
  • Retour sur la conférence « Radicalisme d’extrême-droite en France et en Allemagne. Quelles réponses de l’Etat ? »

Retour sur la conférence « Radicalisme d’extrême-droite en France et en Allemagne. Quelles réponses de l’Etat ? »

Deux intervenants : Bénédicte Laumond, doctorante  et Olivier Métivet, chef de division au SCRT

Le mercredi 20 novembre 2019 avait lieu la conférence « Radicalisme d’extrême-droite en France et en Allemagne. Quelles réponses de l’Etat ? » organisée par l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ).

Deux intervenants étaient présents : Bénédicte Laumond, doctorante au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales et Olivier Métivet, chef de division des faits religieux et des mouvances contestataires au Service Central du Renseignement Territorial (SCRT).

L’approche de Bénédicte Laumond permet de comprendre ce que l’on entend par « radicalisme d’extrême-droite », qu’est-ce que l’extrême droite en France et en Allemagne et surtout quelle réponse publique existe-t-il. L’étude comparative entre deux pays permet de mieux rendre compte des différences. Les deux idées phares de son exposé sont le paradoxe de la tolérance et la police de constitution que reprendra Olivier Métivet.

Son approche est tout aussi intéressante. A travers un certain nombre d’exemples il explique ainsi que l’idée n’est pas de lutter contre des idées politiques ou idéologiques mais de lutter contre la manière dont elles peuvent s’exprimer.

Pour plus de détails : 

conference_20_novembre_2019_inhesj.pdf

Poids : 432.28 Ko
Téléchargement Favoris +
Publié le 02 décembre 2019